mardi 25 mars 2014

Poème de Thierry Radière

je vous écris en peignoir
mes petits bouts de rien
en mouvement sans arrêt
qu’ils doivent voir le jour

n’ayez pas peur d’eux
ils sont là tels des chiens
vaccinés contre une rage
à attendre le coucher
...
puis le nœud de la ceinture
se dénoue en même temps
qu’ils trouvent une niche
mes mots ont des os à eux

le domptage et les aboiements
sont des preuves d’amour
je vous écris le peignoir tombé
le corps nu devant mon chenil



Thierry Radière - Tous droits réservés - 2014

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire