mardi 15 avril 2014

Un poème de Thomas Vinau



Nous sommes des êtres minuscules dans des forêts en feu

nous sommes des rêves sur le carreau

nous sommes des danses d’aubes jaunies


et nos chemises trop grandes nous tombent sur les bras

nous sommes des assassins

nous sommes des orphelins

des espoirs d’alcooliques

des lièvres épuisés

des petits renoncements

nous sommes des bêtes blessées

et seules les bêtes blessées connaissent la tendresse


Thomas Vinau - Little man - Asphodèles éditions

1 commentaire: