jeudi 15 mai 2014

Un poème de Christophe Brégaint


La nuit est fluide
Tu peux prendre le risque de fermer les yeux
Et déshabiller ta peur
Puis dormir entre deux parenthèses
Reprendre le tracé d’un songe

Ici où aucune arme ne reflète le sang

Christophe Brégaint - tous droits réservés - 2014

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire