dimanche 28 septembre 2014

Apothéose finale

Milos Forman est un cinéaste qui sait soigner la fin de ses films. Si l'on s'en réfère au final en arrêt sur image remarquable et totalement surréaliste de "L'As de pique", la fin pathétique et lyrique en diable d'"Amadeus" où Salieri absout les fous de son asile, sans parler de la course de L'indien dans les champs baignés de la lumière de l'aube qui jouxtent l'asile dont il vient de s'échapper dans "One flew over the cukoo's nest" ...Mais celle de "Taking off" (1971) (pour moi son meilleur film) qui se termine sur le regard incrédule d'une jeune adolescente adressé à ses parents au retour de sa fugue confine au sublime...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire