jeudi 11 septembre 2014

Il était une fois un portique...


 photo Alex.b. Lecarpentier

Mon collègue de travail, l'été dernier, se promenant sur les terres arides d'Andalousie, se trouva fort ému, quand (et qu'elle ne fut pas sa surprise) il se trouva nez à nez avec ce portique emblématique du film "Il était une fois dans l'ouest" dont voici la photo qu'il prit et que je vous soumets. J'envie son émotion...J'eusse adoré me promener et tomber comme lui sur ce lieu surgi de nulle part, et méditer seul devant ce vestige d'un cinéma révolu. C'est là que fut tournée la scène fabuleuse de la pendaison du frère de l'homme à l'harmonica qui inspirera la vengeance de celui-ci joué par le grand Charles Bronson...Quand Henry Fonda enfonce dans la bouche du jeune mexicain le fameux harmonica en lui demandant de jouer un petit air pour son frère, qui donnera la partition musicale superbe d'Ennio Morricone...La question que je me pose est de savoir si j'eusse été plus émeu devant ce portique abandonné dans un lieu déserté des hommes, que je ne l'ai été devant le Parthénon ou Notre Dame de Paris...Ce qui témoigne et la souligne, la force du cinéma, sa puissance quasi religieuse et métaphysique, sa vibration poétique ; je pourrai ainsi faire une herméneutique de ce simple portique perdu dans le désert auquel je trouve une beauté aussi forte que la plus belle des cathédrales...
  
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire