vendredi 14 novembre 2014

L'évadé

Je ne devais allégeance à personne,
pas plus aux jeunes filles tristes
de ma mémoire
qu’aux mensonges pieux
dont les hommes croient
utile de baliser
les étapes du temps.
 

J’avais écrit un livre
– il me restait selon l’adage
à faire un enfant
et planter un arbre.
 

J’aimais le soleil autant que possible.
Autant que l’impossible.
Il était la posture fatiguée de mes rêves.
 

Ce temps-là a passé.
Je mourais et renaissais continuellement
aux mille feux de mon âme,
avec dans mon fusil
une cartouche pour l’évasion.


Sanchez Fabien J'ai glissé sur le monde avec effort - Éditions La Dragonne 2012

Photo extraite du film "Le marchand des quatre saisons" de Rainer Werner Fassbinder

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire