mercredi 18 février 2015

Chantiers


Correction des épreuves de mon nouveau roman, sachant qu'il reste à écrire le dernier tiers du livre. Avancée dans l'adaptation scénaristique de mon roman "Le sourire des évadés", en lice pour le Goncourt du premier roman 2015. Début de l'écriture d'un nouveau roman "Arte di vivire", qui se situera entre Paris, New-York et Avalon, Mississippi, que je scénariserai une fois fini et devrait donner belle matière pour un road movie que je proposerai volontiers à une réalisatrice telle que Claire Denis dont j'avais beaucoup aimé le film "35 rhums". Dernières mains au scénario d'un moyen métrage de cinquante minutes "Spleen ville" adapté d'une nouvelle éponyme qui donne son titre à un recueil court de six nouvelles que je ne vais pas tarder à envoyer aux éditeurs. En parallèle de cela, je me suis lancé dans l'écriture d'un roman"Midnight special" que je vais également adapté pour le cinéma, qui raconte le pendant de l'évasion de William et de Frédéric Johansen évoquée dans "le sourire des évadés" et dans lequel vont apparaître les figures de Wim Wenders et Jim Jarmusch dans le milieu des années quatre vingt à Berlin. 
j'ai apporté les dernières corrections à mon manuscrit "Vénus pleure dans un taxi" à paraître chez l'éditeur belge "Les carnets du dessert de lune" au début du printemps de 2016, publié par les soins de l'éditeur Jean Louis Massot, qui sera dédié à Jean Jacques Beinex, car je ne me suis jamais remis du choc esthétique que fut l'incandescent "37,2 le matin" quand j'avais treize ans, au Gaumont Comédie, par un mercredi pluvieux, quand un vent de beauté et de liberté me souffla dessus comme une tornade électrique.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire