samedi 21 mars 2015

Tom Buron

Tom Buron (deuxième à gauche) avec son groupe The crushed


Persona Non Grata 
Peux-tu te souvenir du temps intact et serein où tous les rêves songes bruts cosmiques étaient presque tous Réels Réels comme l’est le punch d’un roi boxeur sur le Grand Ring doré palpables encensés Enfants chantants riants criant la joie d’être dans un fond insonore en black and white 
Je suis ces gamins béats quand je bois Et la chaude larme s’écoule de l’œil las Et la chaude liqueur s’écoule du cœur à bout Célébrant la Grande Messe que nous avons manqué tant de fois


Experientia 
 L’Expérience est la seule chose qui doit être déifiée qui est sacrée L’expérience prend le meilleur de tout l’Expérience c’est ton bonheur et ta tristesse Tout ton corps et ton être se souviendront à jamais de cette nuit dévorante quand tu as fait l’amour à cette nana derrière le centre commercial à Paris sous l’éclat imperturbable de la lune de cet après-midi à plusieurs étages quand tu étais bourré et que tu as cassé les dents de ce type qui avait insulté ta madre de ce jour délectable quand toi gamin et ton équipe ont gagné le match de foot de cette soirée solaire quand tu as embrassé pour la première fois cette fille sublime que tu as attendu trop longtemps Tu vois ce que je veux dire je suis complètement certain que tu sais Ouais On le sait tous

En attendant stupidement une Aide... 
Couché sur des braises bleues épaves de la conscience Dieu est passé Il m’a dit sardonique mais avec une voix douce « Tu n’es pas mon fils »


Les 3 poèmes : Persona Non Grata / Experientia / En attendant stupidement une aide
sont de Tom Buron(tous droits réservés) et extraits du numero 5 de la revue "Le cafard hérétique"

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire