vendredi 3 avril 2015


Enfouir son visage entre les cuisses d'une jeune et belle hippie, pour oublier la pluie sur Paris, le manque somatique de fric, l'ennui ontologique d'une vie de quadragénaire bedonnant et impécunieux ; envie de parfums féminin, de San Francisco, de gentillesse, de douceur ; d'être sauvée en fait par une fille, qui serait, oui, j'insiste, hippie, car tel est mon bon bon plaisir et que la vie ressemble trop souvent à un devoir de maths ou à une dissertation, et trop rarement à une prise en levrette sur du Jefferson Airplane, sous une tente, dans le désert de Mojave, avec l'une d'entre vous, les filles, enfants du flower power.

F S

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire