lundi 27 avril 2015

Printemps

à Frédéric Jacques Temple

Dans les taillis
se cache une bête mauve
à l’œil vert.
Le poignard dans ma ceinture
protège
cette crainte jaunie
par l’imprudence,
car nous serons un jour
au lieu
où se perd la mémoire.
Je battrai fort
ce démon
qui en veut à ma tribu :
amis,
je protégerai
votre
innocence.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire