mercredi 13 mai 2015

aura toute sa vie durant été endetté, pris à la gorge, oscillant entre trop maigre rsa et sales boulots précaires et sous payés. a hésité entre le suicide, ou entrer dans les ordres pour fuir cette réalité (la révolution étant une notion définitivement obsolète), a choisi d'écrire des livres, car il avait quand même une petite mission de passeur le bougre, mais, comme le dit une amie, tu vas finir par en crever de vouloir devenir fonctionnaire alors que tu as l'âme d'un poète ; le risque étant de crever en poète parce qu'on a pas une âme de fonctionnaire. le mieux serait encore de n'avoir pas d'âme. Bon, je me plains, mais sachant le sort misérable réservé aux trois quarts de l'humanité, je pourrais aussi bien fermer ma gueule.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire