mardi 29 septembre 2015

Les dingues et les paumés

Aujourd'hui, dans la salle d'attente de mon centre medico-psychiatrique, je me sentais bien avec les fêlés, les dingos, les psychotiques, les grands névrosés ; j'ai pris plaisir à discuter avec une fille dépressive et alcoolique à laquelle on avait retiré la garde de l'enfant placé en famille d'accueil. J'ai, dans mes moments de grande fragilité, la vive impression qu'ils sont ma famille, mes frères et sœurs en détresse. J'ajoute que j'ai très envie d'être hospitalisé en ce moment, qu'on s’occupe de moi. Mon ami Chéri Bibi m'a suggéré de me proposer dans ces lieux comme intervenant en ma qualité d'écrivain pour animer des d'ateliers d'écritures dans des cmp, des maisons de repos, des cliniques de sevrage, des asiles...Je pense qu'il a raison. "Les dingues et les paumés" comme les chantaient Thiefaine....La voilà ma vraie famille.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire