mardi 29 septembre 2015

Soon

"Ce sera une nuit ou résonnera le chant du grillon. Alors mon nom s’effacera de la terre. Il sera un enfant nu dans le cœur des vivants. Je jouerai avec les nuages sentimentaux. Les couleurs qui vêtent la rivière, pour l’instant, se reflètent sur ma peau. Le soleil me caresse sans rien blesser. J’en ai fini avec l’injustice au visage triste. J’ai trouvé l’inoubliée sur les hauteurs d’un songe. "

Patience, ceci est extrait de "Vénus pleure dans un taxi", et cela sort au printemps aux éditions Les carnets du dessert de lune.
Fabien Sanchez copyright 2015

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire