vendredi 11 décembre 2015

Peut-être que la grande patience commence là, en étant patient face à son impatience. Dans le Soutra du diamant, le bouddha Shakyamuni nous donne un outil lorsqu'il nous dit que dans la grande patience il n'y a personne qui patiente.Autrement dit, la patience, ce n'est pas un effort, une crispation, mais un laisser-être, un abandon précisément.

Alexandre Jollien - Petit traité de l'abandon

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire