mardi 29 mars 2016

Encore et toujours, crever d'enfance

Dans le fond, j'ai beau tourné la question dans tous les sens, encore et encore, si je ne suis pas heureux, c'est parce-que je n'ai plus dix ou douze ans. Ce constat clair et limpide une fois fait, il ne reste plus qu'à essayer de vivre sans verser trop de larmes, sans cette horde de soupirs, cette peine à être léger, je n'ai pas su grandir dans mon armure, honorer l'eau sur mon visage chaque matin, o le désastre d'avoir été un Dieu, la peine d'avoir aimé des petites filles, je me tiens si loin dans le silence de mon enfance que je n'arrive plus à tendre ma main vers cette tombe récalcitrante.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire