dimanche 13 mars 2016

Pas question, plus question, non, je décrète à partir de ce soir que la rivière coulera toujours dans le vortex de mes rêveries.

F. Sanchez

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire