dimanche 13 mars 2016

Si je souhaitais exhumer de mes souvenirs une image qui reflèterait la joie qui était la mienne de vivre en ces années, je n’en choisirai pas d’autre : Frédéric Johanssen ôtant son blouson de cuir en le passant par-dessus son épaule, la clope au bec, plissant un œil à cause de la fumée et nous jaugeant de l’autre - cette image imprégnait déjà ma mémoire, y prenait généreusement ses marques, laissait toutes fraiches ses empreintes, avec en arrière-plan les postures héroïques de mes amis qui se découpaient sur un ciel bleu.

(extrait roman en cours)


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire