mercredi 6 avril 2016

Brisé
Dans la bleuité de la nuit
Toujours temps d’oublier
Ou de me souvenir
Laisse plutôt à ton cœur
Le soin d’imaginer
Par exemple un café pris avec
Mahmoud Darwich
Qui se penchant vers toi
Aurait ces mots :
« Quand tu marches et que tu ne trouves pas
le songe
allant devant toi comme l’ombre,
ton cœur jaunit… ».


From "La route blanche" (à paraître)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire