jeudi 14 juillet 2016

Le soir, aux actualités de dix-neuf heures, la présentatrice du journal annonça la mort du jeune Ettore. William l’apprit à sa sœur qui fumait une cigarette dans sa chambre en écoutant un disque de Supertramp. Quand elle le vit entrer, elle tourna vers lui un visage suspendu à ses lèvres. Ça va, j’ai compris dit-elle avant même qu’il ait eu le temps de dire quoi que ce fut. Elle écrasa sa cigarette d’un geste vigoureux, prit soudainement son visage dans ses mains. Lorsque William s’approcha d’elle, ne sachant trop que faire, elle se jeta brusquement dans ses bras et le serra contre elle. Il sentait pour la première fois depuis longtemps l’odeur douce de la peau de sa sœur. Une odeur d’amande qui devait venir de la crème de jour qu’elle se mettait chaque matin.


(extrait de la nouvelle "1980" du recueil de Fabien Sanchez "Jours de gloire" aux éditions Al Manar - sortie le 21 juillet)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire