samedi 16 juillet 2016

Pensée de ce dimanche



Je n'ai qu'un Dieu, secret, mystérieux, intime, celui vers lequel je me tourne dans les temps de joie et d’affliction, et qui ne peut être réduit aux proportions mesquines d’une exactitude, défini par des prosélytes. J’aime aussi peu commander qu’obéir. En somme, je suis mal engagé sur le chemin de la vie. Mais même Dieu ne s’en est pas mieux sorti que moi quand il est venu sur terre. Il faut refuser ce monde, et néanmoins, y trouver sa place. Attitude schizophrénique, qui oscille sur la ligne de feu qui départage l’appétit pour l’existence et la lassitude de vivre. 

F.Sanchez copyright

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire