mercredi 31 août 2016

Godard and I

Jean-Luc Godard était assis dans son fauteuil et fumait le cigare en observant des polaroids cependant que son assistant était penché sur la photocopieuse. La porte était ouverte. Je frappai et entrai.
Bonjour dis-je.
Salut, me dit l’assistant qui vint au-devant moi pour me serrer la main. Comment t’appelles-tu déjà ?
David.
Eh bien David, laisse-moi te présenter Mr Godard.
Je m’approchai du maitre et lui serrai la main.
Alors comme ça, Pierre m’a dit que vous vouliez travailler sur mon film ?
C’est exact monsieur. 

Éloge de l’amour, vous trouvez que c’est un bon titre ?
Non, dis-je.
Que pensez-vous de l’amour ?
Qu’il en vaut la peine.
Etes-vous amoureux en ce moment ?
Oui. Mais c’est un amour impossible.
Quel est votre film préféré ?
Le mépris, dis-je.
Le vieux maitre a souri en envoyant de la fumée de son barreau de chaise dans l’espace renfermé du bureau.
Vous n’êtes pas obligé de me cirer les pompes.
Mais ce n’est pas ce que je fais, je ne dis que la vérité.
Citez-moi un autre film que je n’aurais pas réalisé.


(extrait d'une nouvelle en cours sur ma rencontre avec Godard)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire