mardi 7 novembre 2017

Bill Evans - ses notes et mes mots

Avancé dans l'écriture de mon roman, doucement, tout doucement, en musique. Les muses aiment ces notes et me le rendent bien ; avancer tout doucement - scène de rencontre nocturne entre un jeune homme et une femme qui lui évoque Jeanne Moreau dans "Ascenseur pour l'échafaud" de Louis Malle. En douceur donc, avec tact....cette sensitivité fragile - l'esprit en alerte - le temps aboli.
 
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire