mercredi 24 janvier 2018

Cioran,en passant...

Si l’on continue cependant à vivre, ce n’est que par la grâce de l’écriture, qui, en l’objectivant, soulage cette tension sans bornes. La création est une préservation temporaire des griffes de la mort.
 

Cioran : Sur les cimes du désespoir



 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire