samedi 24 février 2018

Un poème de Christophe Bregaint

 
 
 
Le poète Christophe Bregaint est un ami. Je le considère comme l'un de nos meilleurs poètes contemporains. J''ai obtenu de lui l'insigne honneur qu'il me préface mon recueil de poésie "Dans le spleen et la mémoire". Je soumets au lecteur ou à la lectrice de passage sur mon blog, ce poème, qui est le dernier en date de Christophe.
Je précise que celui-ci a publié (en dehors des revues où sa présence est prolifique) quatre livres, dont deux chez mes chers éditeurs : Route de nuit (Editions La Dragonne) et Encore une nuit sans rêves (Les carnets du dessert de lune).
 
*
 
Si c’était l’heure
Sonnerait l’étoile
Entre il faut l’entendre
Dans l’alcôve en bas...
 
Vibre un vaste panorama
De ruines
Prends juste le survivre
Tout chaud ou froid
S’étendra vers d’infinis silences
Quand s’allongera la chaîne des crocs
Entre les babines des cornes de haine
Avant
Place un peu de nuit
Au fond de la lumière
Pour t’habituer aux ténèbres


Tant l’aurore est friable.
 
 

 
 
 
Photographie signée Cédric Merland
(Tous droits réservés)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire