samedi 24 février 2018

Dieu et Serguei Stratanovski.

Dieu.

Mais Dieu n’est pas un spectre d’or.
Ni fauve ni fièvre étoilée,
Rien qu’une sphère creuse encore...
Nue et asexuée,
Suspendu dans ma chambre.
Prunelle invisible il contemple
Ce qu’il a changé en prison :
Ma table, mon papier, mon encre,
Tout cela lui est dû.
Je peux bien le lui rendre
Même si je dois rester nu.


Serguei Stratanovski


( Merci à Stéphane Chabrières, révélateur de pépites poétiques )


 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire