vendredi 23 février 2018

L'écriture et le doute

Ecriture de mon roman Larmes.
Je rentre dans le noyau dur du doute.
... sans qui il n'y aurait pas d'écriture. Le doute peut être la seule vérité qui, toujours sur le fil, garde la main ouverte sans le couper, me répond mon camarade écrivain Damien Paisant.
Ce soir, j'aimerais que mon professeur de français de classe de troisième, Monsieur Carrel, lise par-dessus mon épaule et pose la main dessus, en me donnant un avis favorable.
Je me sens si seul et démuni devant mon manuscrit, au Charlotte Café, que l'envie me tenaille de prendre à témoin tous les clients présents, en leur disant : Aidez-moi ! Je perds pied...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire