mardi 13 mars 2018

Des nouvelles de mon nouveau roman.

 
Bonsoir ou bonjour à toutes et à tous, j'ai l'insigne honneur de vous présenter la couverture de mon prochain roman à paraître fin avril - début Mai aux éditions La Dragonne.
"Un train est passé" relate trois jours et trois nuits dans la vie d'un jeune homme de vingt ans, dans la ville de Montpellier et dans une cité dortoir attenante, Le Crès. Il y sera question de la rencontre amoureuse avec une femme de vingt ans son aînée, Béatrice Kleinfinger, blessée et meurtrie par la... perte de son fils, de son ami François qui porte sur lui un regard d'une profonde et suspecte bienveillance, de la relation conflictuelle teintée de violence avec son père, des retrouvailles nocturnes avec son ancien professeur de français, Mr. Garrrel, de considérations sur l'art d'écrire et de réflexions sur l'art de vivre sa vie, lorsque jeune, elle vous fait peur, que vous n'osez pas la saisir. Le personnage, pudique, délicat, esthète est tout le contraire de ce que j'étais à son âge, un sybarite assoiffé d'alcool et de femmes, influencé par la littérature d'Henry Miller. Mathias lui a une approche craintive de l'existence et ne sait comment donner un chemin à sa soif d'absolu, dont il ne sait ce qu'elle recèle, ni quelle forme elle peut prendre. Enfin, il est question d'un train à prendre pour Paris : ce voyage semble représenter bien plus qu'un simple aller à la capitale, mais tout ce dont Mathias est encore capable de dresser entre lui et lui, le fameux hors-champ qu'il théorise, et dans lequel s'exprime la nature vindicative d'une solitude pourtant usée, qui cherche à se fuir, à exister autrement, devant le miroir que lui renvoie la vastitude du monde.
 
 
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire