samedi 17 mars 2018

Dix-sept ans.



Dix-sept ans en croix sur les bancs du lycée. Silhouette hiératique, et, dans les yeux, la maladie ruisselante du sexe. Le feu allumé pour une vénusté maritime dans ce corps vierge et pur d’enfant sale frappé par les mains du père. Le deuil des années séditieuses en allées sur les sentes de l’oubli. D’une maison, je suis parti, qu’à présent je porte en moi, comme un vestige sans lustre, sur ce fleuve intérieur, malgré la peur des miasmes de la solitude et une velléitaire idiosyncrasie. Le sud, n’est plus qu’une chiche pâleur, une lueur chagrine dans un iris en souffrance.

Le temps, lemme désenchanté,  est un fantôme qui ne se presse plus, pour établir une scolastique de la réalité. L’absolu a perdu un enfant sur sa liste.
 
 

 
 



Texte F.Sanchez - Tous droits réservés - 2018
 
Tableau de Vassily Kandinsky.

 
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire