dimanche 4 mars 2018

Edvard Munch, en passant...



Un soir, je marchais le long d'un chemin. J'étais fatigué, malade. Je me suis arrêté pour regarder le fjord : le soleil se couchait et les nuages étaient rouges, comme du sang. J'ai senti passer un cri dans la nature ; il m'a semblé que je pouvais entendre le cri. J'ai peint ce tableau, peint les nuages comme du véritable sang. Les couleurs hurlaient.


 (Munch pour Texte et illustration )





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire