jeudi 1 mars 2018

Pensée de ce jour


Parfois les mots prennent une signification criante, mais il arrive qu’une forme de pudeur les bannissent pour laisser le champ libre à ce qui est démunie : la page vide, écho du silence. Comme un outrenoir de Pierre Soulages.
 
 
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire