jeudi 22 mars 2018

Winter poem.


 
 
 
 
 
 
 
 
 
Comment définir l’homme en moi,
 
qui n’a jamais fait
 
qu’imiter la vie ?
 
La quotidienneté sous le dôme
 
s’est avérée  avare
 
du temps,
 
et l’on vit et meurt
 
en amateur.
 
La jeunesse,
 
cependant qu’il est question
 
de ses cendres,
 
je lui tournais le dos,
 
dans le temps et l’espace,
 
pour me jeter
 
dans la vie orgueilleuse
 
de l’homme dionysiaque.
 
Je vis désormais
 
dans l’Hadès,
 
et suis à la trace
 
l’Océanie vaporeuse,
 
vers la mort qui apitoie
 
ma substantialité.


 
Texte- Fabien Sanchez - Tous droits réservés - 2018.

Illustration "Tourment" de Sophie Brassart- copyright.
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire