mardi 31 juillet 2018

Imre Kertész, en passant...

 
 
Il m'arrive d'oublier la mort et cela jette une ombre sur la gravité de ma présence ici.
 
 
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire